L’outil en ligne BikeMaps.org suit les incidents et accroît la sécurité des cyclistes au Canada

Also available in English

Ottawa, le 26 août 2020  (GLOBE NEWSWIRE) – Aujourd’hui, la Fondation de recherche sur les blessures de la route (FRBR), en partenariat avec l’université de Victoria et avec un financement de l’Agence de la santé publique du Canada, a publié un nouveau rapport, BikeMaps.org intitulé Rapport final sur l’évaluation d’un outil participatif servant à compiler, à analyser et à communiquer des données au sujet de la sécurité à vélo.

Aujourd’hui plus que jamais, les Canadiens apprécient les avantages de sortir, d’être actifs et d’explorer d’autres options pour voyager ou se déplacer en ville. Les villes réévaluent le statu quo afin de fournir aux membres de leur communauté des options améliorées pour pratiquer la marche et le vélo. Il s’agit d’un processus complexe et, en plus des retours de la communauté, les données sont essentielles pour proposer un plan bien étayé. BikeMaps.org est le premier système de rapports géocartographiques en ligne conçu pour collecter des données sur les incidents impliquant des cyclistes en utilisant la puissance du crowdsourcing (production participative), où les données sont volontairement soumises par le public via Internet. Cette technologie a été mise en œuvre et évaluée dans neuf villes canadiennes réparties dans cinq provinces et au Yukon : Victoria, Ottawa, Edmonton, Guelph, Saint John’s, Lethbridge, Kelowna, Whitehorse et Winnipeg. BikeMaps.org est également disponible dans le monde entier avec plus de 9 300 rapports soumis par des cyclistes dans plus de 40 pays, dont l’Islande, l’Allemagne et l’Australie.

« Les avantages sociétaux du vélo justifient les efforts pour augmenter le nombre de trajets effectués par ce moyen de transport. Mais pour augmenter le nombre de déplacements effectués par les Canadiens, ainsi que le nombre de Canadiens effectuant des transports actifs, le vélo doit être sûr et accessible, et tout aussi important, il doit être perçu par le public comme sûr et accessible », explique Ward Vanlaar, directeur de l’exploitation de la Fondation de recherche sur les blessures de la route. « Ce n’est pas encore le cas au Canada. »

Les résultats de l’enquête et du groupe de discussion (cyclistes et non cyclistes) révèlent une augmentation significative de 33 % de la population générale qui avait entendu parler de BikeMaps.org, une meilleure connaissance des bienfaits pour la santé mentale et physique de 2,5 % et 1,5 % respectivement, ainsi que les avantages environnementaux (0,5 %). L’augmentation du nombre de cyclistes a également été évaluée et les résultats ont montré une augmentation de 28,1 % du temps passé à faire du vélo, et une augmentation de 33 % du pourcentage de répondants qui utilisent principalement leurs vélos pour se déplacer.

Ces chiffres sont encourageants, cependant, il est important de noter que plus de 15 % des personnes interrogées dans la plupart des villes participantes pensent que faire du vélo est dangereux avec des risques réels et perçus de blessures graves. Les personnes qui ne font pas de vélo qui ont participé à des groupes de discussion partageaient également ce sentiment et pensaient que le niveau de sécurité dépendait du niveau perçu d’éducation des usagers de la route et de la sensibilisation de chaque partie au code de la route. L’infrastructure cyclable constituait une base importante de la sécurité perçue et, souvent, les non-cyclistes souhaitaient des pistes cyclables plus larges et plus éloignées de la circulation routière.

Alors que le nombre global de cyclistes a augmenté en Amérique du Nord et que le nombre de cyclistes tués a diminué au cours des dernières décennies, les cyclistes demeurent plus exposés que les automobilistes à des blessures graves et à des hospitalisations.

Ces données rendues publiques complètent les sources de données officielles sur les collisions et sont analysées conjointement pour identifier les points chauds présentant des incidents plus élevés de certains types de rapports. Il peut s’agir d’une rue particulièrement fréquentée d’un centre-ville avec de nombreux crochets droits par des véhicules qui changent de direction ou des zones présentant des risques plus élevés d’emportiérage. Karen Laberee, directrice exécutive de BikeMaps.org, explique : « Les cartes des points chauds peuvent être utilisées par les municipalités pour informer leur réseau cyclable et par les groupes de défense des cyclistes pour démontrer la nécessité de mettre à jour les infrastructures dangereuses. »

En résumé, « L’implication des principales parties prenantes aux niveaux local et municipal est recommandée pour promouvoir l’utilisation des données BikeMaps.org pour éclairer la prise de décisions par les municipalités afin d’améliorer la sécurité routière au sein de leurs communautés », conclut M. Vanlaar.

Téléchargeable en français et en anglais :

BikeMaps.org – Rapport final sur l’évaluation d’un outil participatif servant à compiler, à analyser et à communiquer des données au sujet de la sécurité à vélo

BikeMaps.org – Final report on the evaluation of a crowdsourced tool to compile, analyze and communicate data about cycling safety

À propos de la Fondation de recherche sur les blessures de la route :
La mission de la Fondation de recherche sur les blessures de la route (FRBR) consiste à de réduire le nombre de décès et de blessures liés à la circulation. La FRBR est un institut de recherche indépendant et caritatif sur la sécurité routière. Depuis sa création en 1964, la FRBR est devenue reconnue dans le monde entier pour ses réalisations en matière d’identification des causes des collisions de la route et d’élaboration de programmes et de politiques visant à y remédier efficacement.

À propos de BikeMaps.org :
BikeMaps.org est un outil mondial de cartographie en ligne qui permet aux citoyens de cartographier les collisions et les quasi-collisions, et d’identifier l’emplacement des dangers et des vols. L’objectif de cette technologie est de promouvoir et d’encourager une pratique cycliste sûre et accessible à tous. BikeMaps.org a été développé en 2014 par le Spatial Pattern Analysis and Research (SPAR) de l’université de Victoria. Depuis, plus de 9 300 rapports ont été établis par des cyclistes dans plus de 40 pays. Pour tout complément d’information, veuillez consulter le site www.BikeMaps.org.

À propos de l’Agence de la santé publique du Canada :
L’Agence de la santé publique du Canada aide les Canadiens et Canadiennes à améliorer leur santé. En partenariat avec d’autres organismes, ses activités sont axées sur la prévention des maladies et des blessures, la promotion d’une bonne santé physique et mentale, et la prestation d’information en soutien à des prises de décisions éclairées. Elle met de l’avant l’excellence scientifique et fait preuve d’un leadership à l’échelle nationale en réponse aux menaces pour la santé publique.

– 30 –

Pour tout complément d’information, veuillez contacter :

Karen Bowman
Directrice du marketing et des communications
Fondation de recherche sur les blessures de la route
613-238-5235 (bureau)
1-877-238-5235 (numéro gratuit)
250-797-0833 (numéro direct)
1-613-238-5292 (fax)
tirf@tirf.ca / karenb@tirf.ca